Les Karellis, une station UNIQUE

Un peu d'histoire...

Véritable précurseur, le fondateur des Karellis, Pierre Lainé, a bâti la station en prenant en compte l'environnement (naturel & humain), l'économie (en veillant aux retombées et au développement du territoire) et l'aspect social (tant au niveau des travailleurs saisonniers que de la mixité sociale des personnes accueillies).

Il avait appelé ce concept le "développement harmonisé" *, aujourd'hui renommé "développement durable". 


* développement harmonisé :
Issu du travail de réflexion des économistes J. Lebret et F.Perroux, le concept du développement harmonisé a surtout servi à l’élaboration de plans d’aménagement et de développement dans des pays d’économie faible ou fragile. P. Lainé en a repris les principes pour les adapter au tourisme associatif.

La station des Karellis, située dans les Alpes Françaises, en Savoie, au coeur de la vallée de la Maurienne, demeure un concept unique de développement touristique. Créée en 1975, l'utopie originelle séduit toujours les vacanciers qui apprécient les nombreux avantages de cette station de montagne, été comme hiver...

Les KARELLIS... d'où vient ce drôle de nom ?

Sur les pentes où poussait la Karèle, est née une station de montagne unique : Les Karellis !
Qu'est-ce que la «Karèle» ? Ne cherchez pas dans le dictionnaire, le nom n’y figure pas, puisqu’il s’agit de patois montrichelain !
Sur les alpages de Montricher, pousse une herbe longue et lisse qu’on appelle la «Karèle», et qui se trouve sur les versants ensoleillés. Les jeunes bergers s’amusaient à glisser sur ces herbes couchées au flanc des pentes.
Ils s’asseyaient sur leur manteau ou sur une petite planche, et dévalaient comme sur une luge. Le nom de la station est donc venu tout naturellement : les "Karellis", un doux mélange entre la Karèle donc, et le lieu dit  «plan-Karelli».

« Il était une fois Les Karellis... »

La station des Karellis fut une aubaine pour les habitants de Montricher au début des années 60: l'école venait de fermer, le déclin de l'activité agricole s'accentuait, le chef-lieu avait été transféré au Bochet, plus bas dans la vallée.
La conception unique du montage de la Station (présentée par son fondateur Pierre Lainé), a séduit le Conseil Municipal de l'époque, alors en quête d'investisseurs permettant le développement du tourisme hivernal. 

Fruit de la coopération entre la Commune et l'Association "Renouveau", le montage fût alors possible par la maîtrise foncière :

  • Tout mécanisme de spéculation est ainsi évité
  • La commune n'assume aucun investissement
  • Une priorité des emplois est réservée aux habitants de la commune et des communes voisines. Les aménagements sont issus du concept du développement harmonisé* qui les conditionnent.
  • En 1970, les deux Communes Montricher et Albanne fusionnent, offrant à Albanne une possibilité de développement en s'associant ainsi au projet des Karellis.
  • En 1973, débute le chantier de la Station
  • En 1976, les premiers skieurs découvrent le domaine, apprécient la convivialité, l'accueil des Villages Vacances aux pieds des pistes, offrant des prestations de qualité et adaptées aux besoins des familles.
  • Presque 40 ans plus tard, intacte dans l'esprit du « tourisme associatif », l'expérience des Karellis continue d'être citée comme exemple de développement durable.

 

×

Vous utilisez un navigateur obsolète !

Ce site utilise des technologies modernes qui ne sont pas supportées par votre navigateur. Vous êtes susceptible de rencontrer des problèmes d’affichage. Nous vous recommandons d’utiliser ou de mettre à jour l’un des navigateurs suivants :